14 juillet 2024

La section de l’Eveil du LOSC mise en lumière

AllezLILLE.fr

+++++

Pour tout savoir sur l’éveil, les plus petits footballeurs au LOSC, avec Michel Bachelet, le coordinateur de la section

L’éveil, c’est là que tout commence pour un footballeur, là où il apprend à se servir d’un ballon. Après l’école du foot (qui n’est plus pratiquée au LOSC), des U8 aux U11, c’est la première phase d‘apprentissage du foot. On vous explique comment cela se passe au LOSC avec Michel Bachelet, son coordinateur.

Mais qui êtes-vous Michel Bachelet ?

« Je n’ai fait jusque-là que du foot amateur, et toujours auprès des jeunes. Après des débuts à l’ASPTT Lille, j’ai été une quinzaine d’années à l’OS Fives et une dizaine à Seclin.
Je connaissais Jean Michel Vandamme. Au départ, il m’avait fait venir, la saison dernière (saison 2022-2023) pour m’occuper des clubs partenaires. On a beaucoup discuté.
Et puis, il m’a demandé en cours de saisonde regarder l’éveil. C’est là que tout a commencé. J’ai succédé à Adriano Greco. »

Quelle est la structure des équipes à l’éveil ?

Au LOSC, les joueurs du centre de formation sont répartis en trois groupes :
L’ÉVEIL, qui regroupe les jeunes de U8 à U11, la PRÉFORMATION pour les jeunes de U12 à U15, la FORMATION pour les joueurs de U16 à N3.
Chaque groupe est encadré par des éducateurs (tous diplômés) et un coordinateur. Pour la formation, il s’agit de David DUCOURTIOUX, pour la préformation : Alain WALLYN, et pour l’éveil : Michel BACHELET.

Et l’encadrement ?

A l’éveil, ils sont 7 éducateurs, tous diplômés du BMF auxquels il faut ajouter un éducateur spécifique gardiens en la personne de Joris Revault qui intervient une fois par semaine.
« L’objectif à terme est d‘avoir deux éducateurs par équipe »

Coordinateur → Michel Bachelet

U8 → Nano Vandaele et Driss Anwar
U9 → Mahmoud Skifati et Matéo Najjar
U10 → Mamadou Dia
U11 → Abder Zeroual

Il n’y a plus d’école du foot pour les tout-petits.

Avez-vous une méthode spéciale pour entraîner ces petits ?

« A l’éveil, notre objectif est que les gamins n’aient plus de problème avec le ballon, qu’ils savent le maîtriser, le contrôler », explique Michel Bachelet.
« Les éducateurs s’investissent beaucoup, ils font un super travail auprès des gamins. On parle beaucoup entre nous et on prend les décisions ensemble. Les petits sont réceptifs et travailleurs. »
« On fait en sorte qu’ils gardent la notion de plaisir. Il y a déjà la volonté de montrer le meilleur sous le maillot du LOSC. »

Comment se fait le recrutement ?

« Il y a douze à quinze jeunes par groupe, un effectif réduit afin de concerner tout le monde. On ne fait pas de recrutement massif. Si on a déjà le profil, on ne prendra pas le joueur. Avec la cellule de recrutement, le dialogue est permanent. Il se fait, pour l’essentiel, auprès des clubs partenaires et des clubs locaux.
On dispose de groupes homogènes et équilibrés. »

Peut-on déjà, à ces âges, identifier de futurs gros talents ?

« C’est très compliqué. Je ne promets rien aux parents. Le parcours d’un jeune footeuxest tellement aléatoire, semé d’embuches. On travaille pour les faire aller le plus loin possible. Ils ont deux évaluations, une en milieu de saison, une à la fin. Mais, à la base, le jeune doit déjà avoir quelques qualités, de la vitesse, de la technique. Sinon, il ne serait pas au LOSC.

Comment et où se passent les séances ?

« Depuis le début de la saison dernière (2022-2023), sur une idée de Jean Michel Vandamme qui voulait tenter le futsal pour les petits, les entraînements ont lieu au Kipstadiumà Tourcoing. Le futsal fait fortement progresser au niveau de la rapidité, de la technique.

Les installations sont top. Il y a quatre « five » à l’extérieur ainsi qu’un grand terrain en plus de deux terrains à l’intérieur.
Les séances ont lieu les lundi, mardi et jeudi de 18h00 à 19h30.

Merci au LOSC et à son président Olivier LETANG de nous offrir cette possibilité pour la progression des petits.

Et les matchs ?

« Les petits ne jouent pas encore en foot à 11. »

Ce n’est qu’en championnat U14 que débute réellement la compétition à 11 sur le terrain même si les U13 disputent déjà des matchs amicaux dans cette configuration ndlr.
« Les U8 jouent en foot à 5 (4 joueurs de champ et un gardien)sur un quart de terrain. Mais, sur la seconde partie de saison, ils évoluent en foot à 8 comme les U9, U10 et U11 sur un demi terrain. »
« Il n’existe pas de championnat pour les catégories U8 et U9. Toutes les équipes évoluent un niveau au-dessus en championnat. On a pris le parti de ne pas enregistrer l’équipe U11 en championnat.
Et on a fait de même pour les U10 en deuxième phase.
Tout en ayant beaucoup de respect pour les équipes locales, cela nous permet de rencontrer des équipes de haut niveau, venues de Belgique, de la région, voire de la région parisienne.
Toutes les équipes participent également et régulièrement à des tournois. On n’hésite pas à répondre favorablement, par exemple et quand c’est possibleà des demandes de clubs partenaires.
Les jeunes sont encadrés par les éducateurs mais aussi par des dirigeants bénévoles. Ils sont deux par équipe pour gérer la tablette (feuille de match), la touche (il n’y a d’arbitre de touche dans ces catégories ndlr), le matériel, … »

Propos recueillis par Stéphane HELBECQUE

Comme vous avez pu le constater, allezlille rend compte depuis plusieurs semaines des évènements à l’éveil.
Dans le cadre de la réorganisation prochaine du site, l’accent sera mis sur les plus jeunes, éveil, préformation, U17 même si les autres catégories ne seront pas abandonnées, toujours suivies mais d’une autre manière.
Il en sera de même pour la section féminine.
+++++