14 juillet 2024

[N3J12] Résultat frustrant mais prestation encourageante pour les dogues

Si la réserve lilloise parvient à reproduire la seconde période réalisée face à Amiens SC, l’avenir pourrait s’éclaircir. Car Amiens a souffert tout au long du second acte. Et, sans la maladresse de ses attaquants et le talent du portier picard, Lille ne serait pas sorti de la partie avec un nul, 1-1, mais plutôt avec une large victoire.

Si Lille était privé de Issam Rezig (suspendu quatre matchs) et de Hakim Ouro-Sama (suspendu pour accumulation de cartons), Stéphane Pichot avait pu aligner ses deux recrues (il pourrait en arriver une ou deux de plus), Lucas Carnot (21 ans) en numéro 6 et Evens Joseph (23 ans, photo une)) dans le couloir gauche. « Ils ont déjà apporté dans l’intensité aux entraînements », avouait le coach des la réserve des dogues à l’issue de la partie. 

L’un comme l’autre ont déjà un parcours pro, le premier nommé à Guingamp, le second à Caen avec pour chacun d’eux plus d’une trentaine de matchs en pros. Ils vont et ont commencé sur ce match à apporter de la maturité à ce groupe trop jeune sans doute en première partie de saison. C’était un souhait de Stéphane Pichot de disposer d’un peu plus de maturité dans son effectif.


Dès l’entame de la partie, sous les yeux de Olivier Letang et de Jean Michel Vandamme, Amine Messoussa croisait trop sa frappe (3′). 20 minutes plus tard, c’était au tour de Louis Carnor de manquer le cadre. Mais il était un peu plus prés. Son essai heurtait le poteau opposé (23′). La partie était alors plutôt équilibrée sauf au niveau du réalisme puisque Amiens allait ouvrir la marque qusaiment sur sa première occasion, Bariki, servi par Touho, ouvrait la marque pour ses couleurs d’une frappe détournée par un pied lillois (0-1, 33′). On se disait alors que l’on était reparti comme en première partie de saison.

Et puis vient cette seconde période, sans doute la meilleure depuis le début de la saison, tant au niveau du rythme que de l’intensité. Au fil des minutes, les Lillois sont montés en puissance faisant souffrir leurs homologues. Et les occasions se sont multipliées. Sans un grand Rongier dans les buts picards, auteur de quelques superbes interventions (50′, 56′) notamment, l’addition aurait pu être bien lourde. Mais il fallait bien que le LOSC soit récompensé. Et c’est Youness Lachaab, entré en cours de partie (on devrait le revoir ce dimanche en U19 à Lens) qui s’est chargé de l’égalisation (1-1, 78′)..

« Je suis rentré 20 minutes. J’avais fait auparavant quelques actions. J’arrive devant le but, Amine me décale et le la mets. » En toute find e partie, c’est Icem Ferrah qui voyait son essai passer au ras du poteau picard (90+2′). Auparavant, Tom Negrel (qui remplaçait Jules Raux, habituel titulaire) avait sauvé son équipe, gagnant un face à face (63′).

 Au final, on aura assisté à un très beau spectacle entre deux belles équipes, Lille n’étant sûrement pas à sa place au vu de ce que les joueurs ont proposé ce samedi..

Au classement, c’est le statu quo. Lille reste scotché à l’avant dernière place avec 9 points et un match de plus à disputer. Amiens AC compte le même nombre de points, Chantilly est à trois points, Lambres et Compiègne à quatre. Lille se rend à Lambres ce prochain week-end, un match qu’il faudra absolument remporter.


LA REACTION DE STEPHANE PICHOT

« C’était un match entre deux belles équipes. J’ai pris du plaisir. J’espère que vous en avez pris aussi. J’ai assisté à un match vivant avec beaucoup d’intensité. Je suis frustré au vu de la seconde période où on a poussé, poussé. On aurait pu marquer un but de plus. Leur gardien a fait beaucoup d’arrêt dont 2-3 arrêts décisifs. On a les premières occasions et on doit prendre l’avantage. Après on court après le score. Ce sont deux énormes occasions. Il y a certes le gardien mais c’est presque pas logique de ne marquer qu’un but. On doit vraiment travailler l’efficacité. A nous d’être encore meilleurs dans la zone de finition. Dans l’intensité et dans la volonté de se lâcher devant et de faire des courses, je n’ai pas grand chose à reprocher aux joueurs. Ils ont répondu présents. Si on parvient à remettre ces ingrédients lors de nos prochains matchs, on va amorcer notre remontée. C’est frustrant de ne pas avoir gagner mais on sait qu’il faut parfois par des étapes. J’espère que cette étape va nous faire avancer un peu plus.

J’ai toujours parlé de maturité de l’équipe. ON a été en difficulté en début de saison à cause de cela. Je ne dis pas que l’on n’a pas de bons joueurs, des joueurs à fort potentiel. Mais ils étaient un peu tendre par rapport à ce championnat N3. Les deux recrues qui sont arrivées nous amènent un peu plus de calme et de lucidité, de technique et de maturité. C’est ce qui nous manquait. Ils ne sont pas encore prêts. Ils n’ont pas joué dans cette première partie de saison. C’est pour cela qu’ils n’ont pas fait tout le match. On travaille pour qu’il arrivent à être à plein régime. Sur cette première prestation, le bilan est plutôt positif pour eux.

On reste dans le projet du club. Le président était là pour appuyer sur ce cûté formation. Lachaab marque, Ferrah était titulaire tout comme Burlet (2005), Messoussa (2004). On est dans le projet. Mais les deux recrues amènent un peu plus de maturité. »

LA FEUILLE DE MATCH -> LOSC – AMIENS SC

BUTS
0-1, 32′. BARIKI servi par Touro.
1-1, 78′. Youness LACHAAB servi par Amine Messoussa.

COMPO
Negrel – Ramet (puis Mbamba, 65′), Ousmane (c), Raghouber, Burlet – Carnot (puis Mabanza, 75′), Makhabe – Bazié, Ferrah, Joseph (puis Lachaab, 75′) – Messoussa (puis Lihadji, 79′).
Non entré -> Raux (g),